juin 16, 2024

Benjamin Castaldi se lance dans une nouvelle aventure artistique en mettant en scène sa pièce de théâtre intitulée « Bungalow 21 ».

Benjamin Castaldi se lance dans une nouvelle aventure artistique en mettant en scène sa pièce de théâtre intitulée « Bungalow 21 ». Cette œuvre captivante explore le triangle amoureux qui a ébranlé le couple mythique formé par ses grands-parents, Simone Signoret, Yves Montand et Marilyn Monroe.

Le triangle amoureux rapidement exposé

Dans les coulisses de cette création théâtrale, Benjamin Castaldi se remémore la liaison qui a blessé la vedette du célèbre film « Casque d’or ». Deux légendes du cinéma, une seule personne au centre de leurs passions déchirantes. En 1960, Yves Montand, marié depuis une dizaine d’années à Simone Signoret, se retrouve au cœur d’une des liaisons les plus célèbres de l’histoire du Septième Art. Lors du tournage du film « Le Milliardaire », l’acteur et chanteur succombe au charme irrésistible de l’icône hollywoodienne, Marilyn Monroe. Le triangle amoureux est rapidement exposé, et finalement, le Français choisit de rentrer à Paris pour reconquérir son épouse. Cependant, cette infidélité laisse des cicatrices profondes chez la star de « L’Armée des ombres ».

« Il fallait qu’il paye »

Benjamin Castaldi s’est chargé sur sa pièce de théâtre, « Bungalow 21 », prévue pour la rentrée. Cette dernière met en lumière l’affaire de cœur qui a brisé le cœur de son illustre aïeule. Il raconte : « Ma grand-mère a eu cette magnifique posture de dire : ‘Vous connaissez beaucoup d’hommes qui n’auraient pas succombé à Marilyn ?’ Elle devait garder la tête haute, alors elle a fait mine de bien le vivre. Mais au quotidien, cela n’a pas été facile. Il fallait qu’il paye. Ces paroles témoignent de la complexité des émotions vécues par Simone Signoret pendant cette période troublée.

« Bungalow 21 » fait référence au Beverly Hills Hotel

Dans cette pièce de théâtre, écrite par Éric-Emmanuel Schmitt et mise en scène par Jérémie Lippmann, les rôles de Simone et Marilyn sont interprétés respectivement par les sœurs Mathilde et Emmanuelle Seigner. « Bungalow 21 » fait référence au Beverly Hills Hotel, l’endroit où la diva américaine et son mari de l’époque, Arthur Miller, sont devenus les voisins et les complices éphémères du couple français à Los Angeles.

Une histoire fascinante

Benjamin Castaldi, fasciné par le triangle amoureux formé par Signoret, Montand et Monroe, est proche de sa mère, Catherine Allégret, et admire le parcours personnel et professionnel de sa grand-mère. Il souhaite ainsi exploiter cette « histoire fascinante », jusqu’alors jamais portée à la scène. Pour rendre l’histoire aussi fidèle que possible à la réalité d’il y a 60 ans, le fils de Jean-Pierre Castaldi s’est plongé dans l’intense romance qui a marqué sa famille. « Je possède aussi la correspondance entre ma grand-mère et Montand, donc je connais toute la psychologie du couple. La vérité, c’est qu’il y a eu un avant et un après. Physiquement, entre 1961 et 1969, elle a pris 20 ans », souligne-t-il dans une interview accordée au Parisien. Il ajoute également : « Après cette histoire, Signoret a tué ‘Casque d’or’ pour devenir une autre femme, plus mature. Sans cet épisode, elle n’aurait pas fait cette deuxième carrière. Elle a un physique de vieille dame alors qu’elle a 56 ans », mettant en évidence les ravages de cette terrible histoire d’amour.

Emotions intenses du triangle amoureux…

« Bungalow 21 » promet d’être une pièce de théâtre captivante, plongeant le public dans les tourments et les émotions intenses d’un des triangles amoureux les plus célèbres de l’histoire du cinéma. Benjamin Castaldi, en s’appuyant sur les souvenirs de sa famille et la correspondance entre ses grands-parents, espère offrir une authentique et touchante partie de cette période tumultueuse qui a marqué la vie de ses aïeux.

Publivore