juin 16, 2024

Marcinelle : Les commerçants se mobilisent pour faire revivre les commerces !

Les commerçants de Marcinelle se mobilisent pour faire revivre la ville et soutenir les activités commerciales locales. Face à la désertion de la région depuis l’arrivée du centre commercial Rive Gauche, trois Marcinellois se sont rassemblés pour créer une nouvelle Association de Commerçants de Marcinelle. Julie Friart, future présidente de l’asbl Mathias, Régis Luc, futur secrétaire de Reg. Lu Décor, et Pamela Delatte, future trésorière de La Riviera, expriment leur volonté de changer les choses.

Le processus est enclenché

Dès lundi, le processus de création officielle de l’association à but non lucratif sera enclenché avec le soutien de la MPA. Plusieurs commerçants de Charleroi se joignent à cette initiative, conscient de l’importance de redonner vie à Marcinelle. Julie Friart, Régis Luc et Pamela Delatte soulignent que Marcinelle est à l’abandon depuis l’arrivée de Rive Gauche, et leur objectif est de ramener de l’animation dans la ville.

Un plan d’action ambitieux !

Les membres fondateurs de l’association ont déjà élaboré un plan d’action ambitieux pour atteindre leur objectif. Parmi les initiatives envisagées figurent l’organisation de parades de Noël, de brocantes, d’événements culturels, de marchés de Noël, de chasses aux œufs et de braderies. Ils souhaitent ainsi réanimer les axes de l’avenue Mascaux, l’avenue Meurée et les environs du Bois du Cazier, où se concentrent la plupart des commerces.

Pour concrétiser ces projets, l’association aura besoin du soutien actif des commerçants locaux, mais aussi de ressources financières. Julie Friart affirme qu’ils chercheront à convaincre le plus grand nombre possible de commerçants de se joindre à eux, et les réactions positives jusqu’à présent encouragent leur démarche.

Une approche qui peut être bénéfique

Le centre-ville de Charleroi a déjà connu une renaissance grâce à l’association des commerçants « Shop In C », qui a insufflé une nouvelle dynamique aux activités commerciales. Les commerçants de Marcinelle estiment que cette approche peut également être bénéfique en périphérie. Ils partagent plusieurs motivations pour s’unir et agir, notamment le sentiment que les petits commerces sont négligés au profit des grandes enseignes, le constat qu’il est possible de faire mieux à Marcinelle selon une étude récente menée par des étudiants, ainsi que la nécessité de trouver des solutions concernant la nouvelle zone de stationnement « turquoise » sur l’avenue Mascaux.

La création de cette zone de stationnement, il y a quinze jours, a permis aux clients de bénéficier de deux heures de stationnement gratuit et aux riverains de disposer d’emplacements réservés. Cependant, les commerçants rencontrent des difficultés pour se garer près de leur boutique. Ils déplorent le fait de ne pas bénéficier d’une carte d’abonnement, comme certains travailleurs, alors qu’ils se rendent chaque matin pour exercer leur activité.

Rétablir l’attractivité de Marcinelle

La nouvelle Association de Commerçants de Marcinelle compte ainsi s’engager dans ce combat pour obtenir des solutions adaptées à leurs besoins de stationnement. Leur mobilisation vise à défendre les intérêts des commerçants locaux et à favoriser la revitalisation de la ville de Marcinelle dans son ensemble.

En lançant cette association, Julie Friart, Régis Luc et Pamela Delatte ont à cœur de rétablir l’attractivité de Marcinelle et de redonner vie aux commerces locaux. Leur engagement et leur détermination seront les moteurs essentiels pour construire un avenir prospère pour cette ville autrefois dynamique.

Source DH – Article

Publivore